Le ballon sur glace 

Découvrir

Le ballon sur glace aussi appelé le ballon-balai ( en anglais Broomball) est un sport de glace qui a pour origine le Canada. Il est née d’une simple expérimentation d’une partie de hockey ne nécessitant pas le port de patins. Les premières partie de ballon sur glace datent de 1909 en Amérique du Nord à Saskatchewan, suivi en 1911 en Ontario. Le but du jeu est de marquer plus de buts que son adversaire, et les buts sont inscrits en frappant la balle dans les filets adverses en utilisant un balai.

Les Règles

 Equipements

Tout comme le hockey sur glace, les joueurs sont invitées à porter diverses protections afin de garantir le bon fonctionnement à long terme de certaines partie du corps jugées plus à risque telles que les genoux, coudes et les parties intimes.

 La particularité réside dans le fait que les joueurs ne sont pas équipés de patins à glace, mais de chaussures spongieuses.

Le ballon sur glace se joue à l’aide d’un balai qui autrefois était un balai domestique dont les poils étaient gelés et maintenus en place par un manche de plastique ou par du ruban adhésif entoilé. Aujourd’hui cette approche de renforcement est utilisées lors des différentes compétitions de ballon sur glace. Toutefois les balais sont dorénavant fabriqué en aluminium ou en bois et leur extrémité se compose d’un matériau de plastique de forme triangulaire adapté aux conditions hivernales. D’après les règlements internationaux, la longue maximale d’un balai ne doit pas dépasser 1,35 mètre .

Cette discipline se joue avec un ballon en plastique de couleur orange pour jouer à l’intérieur et d’une couleur bleu pour jouer à l’extérieur.

Durant une partie, une cage de but est placée de chaque côté de la patinoire, afin que les adversaires puissent tenter de marquer des points. Le filet est attaché aux pôles de la cage pour éviter que le ballon ne passe à travers.

Dans les compétitions internationales et dans la plupart des pays où l’on pratique le ballon-balai, la cage de but mesure 1,5 mètre par 2,1 mètres. Aux États-Unis, les dimensions sont supérieures : on préfère en effet employer des cages mesurant 1,7 mètre par 2,35 mètres.

 

Le match

Une partie typique de ballon-balai est séparée en 2 périodes dont chaque périodes dure 18 minutes avec temps d’arrêt et un arrêt de 2 minutes entre chaque périodes. Chaque équipe est constituée d’un gardien et de cinq autres joueurs, parmi lesquels on retrouve fréquemment deux défenseurs et trois attaquants (deux ailiers et un centre). Si la surface de la glace est particulièrement petite, on choisit parfois de mettre moins de joueurs sur la patinoire.

L’objectif du jeu est de marquer des points dans le but de l’équipe adverse : l’équipe qui compte le plus de points au cours de la partie remporte le match. Dans certains tournois, si le pointage indique une partie nulle, une période additionnelle est jouée pour déterminer le vainqueur.

Les parties de ballon-balai sont contrôlées par deux arbitres qui sont présents sur la surface de jeu. Ces deux personnes possèdent des droits égaux pour décider des pénalités, des hors-jeu, des buts, etc. Il y a aussi des arbitres extérieurs au jeu, leur nombre dépendant du niveau auquel la partie se joue. On retrouve notamment des personnes qui ont pour tâche d’afficher le score, le temps restant à la période, la durée des pénalités, mais aussi des gens qui s’occupent de juger de la validité des points marqués.

Les arbitres sont généralement vêtus d’un jersey ligné verticalement de bandes blanches et de bandes noires et portent un bandeau écarlate sur un bras. Ils utiliseront ce même bras coloré pour signaler les pénalités durant la partie.

 

 

EnglishFrenchGermanItalianSpanish