Le bouzkachi

Découvrir

Le bouzkachi ou bozkachi (en persan  : بزکشی, litt. « jeu de l’attrape chèvre » (buz, chèvre et kashi, attraction vers soi) ou oulak dans certains pays est le sport d’équestre le plus populaire d’Asie centrale et il se pratique dans la steppe, le désert mais aussi dans les villages.  La mythologie raconte que les peuples d’Asie Centrale auraient crée cette activité en s’inspirant des loups qui apprenaient à leurs jeunes comment chasser. C’est notamment un sport national en Afghanistan ainsi les joueurs qui pratiquent le bouzkachi sont appelés en Afghanistan des tchopendoz. 

La règle du jeu est simple : les cavaliers doivent transporter une carcasse de chèvre ou d’agneau pesant au moins 20 kilos d’un cercle à l’extrémité du terrain pour revenir la déposer au cercle de justice. Il consiste donc à un affrontement entre cavaliers, qui se lancent à la poursuite de la carcasse animale.

Les Règles

Déroulement d’une partie

Ce sport équestre peut regrouper des centaines de joueurs, qui peuvent soit être répartis en équipes de 10 joueurs soit en individuel. Le jeu commence avec une carcasse décapitée qui peut être une chèvre, un mouton voir un veau qui est lancée sur le sol au milieu du cercle des cavaliers.

Le terrain de jeu se compose d’un cercle central et d’un drapeau qui est parfois éloigné du centre de plusieurs kilomètres. Le but pour le Tchapendoz est d’attraper la carcasse au sein du cercle et d’aller jusqu’au repère et de revenir au plus vite au centre. Un point revient à l’équipe si le repère est atteint et contourné et deux points si le joueur parvient à revenir au centre et à y lâcher la dépouille. 

De nos jours, le veau a remplacé la chèvre ; l’ossature du premier étant plus lourde, cela complique donc la tâche des cavaliers pour l’attraper et la porter. Un avantage toutefois : plus solide, la carcasse se brisera plus difficilement ou du moins plus tardivement.

 

Beach Volleyball
EnglishFrenchGermanItalianSpanish