BABY-FOOT

DECOUVRIR

PRATIQUER

EVENEMENTS

MARQUES

BONS PLANS

MAGASINS

Découvrir

Le baby-foot ou babyfoot (en France, en Suisse et au Canada) soccer sur/de table ou football sur/de table (au Canada), kicker (en Belgique) ou encore foot-foot (en Suisse) et officiellement dénommé football de table par la fédération.

C’est un jeu simulant une partie de football sur une table et opposant généralement deux équipes de deux joueurs ou un joueur à un autre.

La table, nommée elle aussi baby-foot, est constituée d’un plateau représentant le terrain, au-dessus et en travers duquel se déplacent huit barres qui supportent les onze figurines de chaque équipe appelées joueurs. Chaque côté peut ainsi actionner quatre barres :

  • une barre supportant trois avants (elle fait face aux défenseurs adverses) ;
  • une barre supportant cinq demis correspondant aux milieux de terrain (elle fait face aux demis adverses) ;
  • une barre supportant deux défenseurs (elle fait face aux avants adverses) ;
  • une barre supportant le gardien de but (aux États-Unis cette barre supporte parfois trois joueurs, notamment sur les tables Tornado et Warrior).

À chaque extrémité du plateau, le but est abrité par une cage, derrière laquelle est fixé le boulier servant au décompte des points. La balle peut être en liège ou en plastique. La balle en liège – la plus utilisée – est légère et difficile à contrôler. La balle en plastique possède un meilleur grip, ce qui permet de meilleurs contrôles et une plus grande vitesse de balle. Assez fréquemment les coins de la table comportent des cendriers, ils peuvent aussi se situer au-dessus des poteaux des goals.

Histoire du Baby-Foot

L’invention du baby-foot n’est pas précisément déterminée. Il aurait été inventé simultanément en France et en Allemagne dans les années 1880-1890.

De nombreux brevets ont été déposés dès le début du xxe siècle. Certains historiens disent que le baby-foot aurait pu être inventé par :

Monsieur Knicker, un Suisse, aurait inventé le premier baby-foot. À la suite de cette invention, il aurait créé sa propre société et aurait produit le baby-foot en question afin de le vendre. Ses baby-foot ont été vendus à des milliers d’exemplaires en Suisse, Allemagne, Belgique et aux Pays-Bas.

Lucien Rosengart, un français employé chez Citroën, aurait créé le baby-foot comme un jeu pour occuper ses petits enfants lors d’une journée de mauvais temps. Lucien Rosengart est connu pour être un inventeur d’objets en tout genre, plusieurs historiens confirment donc cette thèse…

J Lawrence, un inventeur anglais qui aurait déposé un brevet pour le baby-foot, aussi appelé « kicker », en 1913.

Alejandro Finisterre, un poète Espagnol, revendiquant la création du baby-foot à l’aide d’un brevet déposé en 1937. Il aurait créé le baby-foot pour jouer au football sur une table, comme pour le tennis et le tennis de table.

 

Le baby-foot est joué pratiquement dans le monde entier. Des compétitions régionales, nationales et internationales régulièrement organisées.

Dans certains pays, le nombre de joueurs participant régulièrement aux compétitions régionales et nationales est assez important, comme en Italie (20 000), en Espagne (10 000), en Belgique (7 000), en Allemagne, en Suisse ou en France (1 000). Les gains aux vainqueurs allant parfois jusqu’à plusieurs milliers de dollars ou d’euros pour les compétitions les plus importantes.

Il existe un grand nombre de tables de jeux, entre autres parce que le jeu s’est développé de manière désorganisée. Chaque région ou pays a sa table de jeux et ses règles. Depuis plusieurs années, l’ITSF tente d’harmoniser les règles officielles, et de les appliquer lors des compétitions internationales, notamment par la sélection de cinq tables officielles.

En 2013, ce sont la Fireball, la Bonzini, la Leonhart, la Garlando et la Roberto Sport. Sur chacune de ces tables est disputé tous les ans un championnat du monde regroupant un grand nombre de joueurs et de nations. Les joueurs les mieux classés lors de ces compétitions sont ensuite qualifiés pour le championnat du monde multitable considéré comme la consécration ultime de la discipline.

Lors de chacune des compétitions ITSF sont organisées plusieurs catégories (simple homme, double homme, double mixte, simple femme, double femme, simple junior, double junior, vétérans…). Chacune allouant des points pour les classements mondiaux respectifs. Des compétitions par pays y sont également organisées.

BONZINI

Une marque reconnue pour les babay foot : https://www.bonzini.com/fr/

 1935 : Le 1er modèle de babyfoot Bonzini voit le jour dans les ateliers de Bagnolet. Dés l’origine, le babyfoot Bonzini n’est pas pensé comme un jouet mais comme un véritable meuble alliant un double savoir faire de menuiserie et de mécanique de précision.

Les Règles

Tout le monde connaît plus au moins les règles du baby-foot: le but du jeu étant de marquer le plus de but à l’adversaire et d’être le premier à atteindre les 10 points. Le baby-foot qui a pris son essor dans les bars est un loisir avec des règles bien établies, voici les plus importantes.

 

1-    L’engagement au baby foot 

 

Pour débuter un match il faut procéder à un pile ou face. Une fois une équipe désignée pour engagé, l’engagement se fait au niveau des demis avec la balle arrêter sous les pieds du joueur central. Après un but c’est le joueur ayant encaissé le but qui bénéficie de l’engagement et qui peut donc poser la balle sous ses demis.

 

2-    La remise en jeu

 

Lorsque la balle sort du terrain de jeu, elle est alors donnée aux arrières de l’équipe qui n’était pas en possession de la balle qui est sortie. Dans le cas ou une balle serait bloquée entre les milieux, la balle est redonnée au dernier ayant eu l’engagement.

 

3-    Les pissettes

 

Les tirs des ailiers avant (les attaquants des extrémités) en diagonale lorsque les défenseurs et goal sont poussés (ou tirés) à fond sont autorisés qu’ils aient tirés à gauche comme à droite. 

 

4-    La gamelle

 

Terme désignant un but dont la balle est entrée dans les cages, a tapé le fond et est ressortie a la même valeur qu’un but normal. À la suite d’un tel but, le réengagement se fait aux demis comme dans le cas d’un but classique. Il n’y a pas de point enlevé ou de double point. 

 

5-   Les demis au baby-foot

 

Les buts marqués des barres du milieu sont valables et comptent pour un point. Toutes les techniques de jeu intitulées « râteaux », « sac » ou encore « brailles » sont autorisées et ne constituent pas une faute de jeu. Dévier la balle de l’adversaire est autorisé même avec les demis.

Baby Foot

Sources : https://fr.wikipedia.org/

A propos de Globbz

L'équipe

Devenir ambassadeur

Devenir partenaire

Mentions Légales

Nous contacter

EnglishFrenchGermanItalianSpanish