CYCLISME SUR ROUTE

Découvrir

Le cyclisme sur route est l’un des tout premiers sports à être devenu professionnel, dès la fin du 19ème siècle. La raison en est que des sociétés de bicyclettes puis de pneumatiques consentaient à payer des cyclistes pour qu’ils fassent la preuve de la qualité de leur matériel. La première course cycliste de l’histoire s’est déroulée le 31 mai 1868 dans le parc de Saint-Cloud, à Paris. En 1896, le cyclisme sur route est présent lors des premiers Jeux Olympiques de l’ère moderne organisés à Athènes.

En 1881, l’Union vélocipédique de France est créé en regroupant plusieurs clubs. Elle organise la première édition du Championnat de France de cyclisme. Le premier Tour de France démarre en juillet 1903, il est soutenu par le quotidien « L’Auto » (ex-Auto-Vélo). Le concurrent, Le Vélo ne se remet pas de cette innovation qui lance parfaitement l’ancêtre de « L’Equipe ». Le Vélo cesse sa parution en novembre 1904. En 1945, l’Union vélocipédique devient la fédération française de cyclisme.

Les Règles

Compétition

 

LES CLASSIQUES

 

Ce sont les courses dites de « ville à ville », disputées « en ligne », aux parcours parfois spécifiques, tels : les pavés de Paris-Roubaix, les longues lignes droites de Paris-Tours,… La première classique fut Paris-Rouen, organisée en 1869.

LES COURSES PAR ETAPES

 

Qui dit « étapes », dit plusieurs jours de course pouvant aller de 2 jours jusqu’à 21 ou 22 jours (cas du Tour de France). Le classement se fait par addition des temps journaliers : c’est le classement général.

Il existe aussi des classements annexes :

  • classement par points (sprinters),
  • le meilleur grimpeur,
  • le meilleur jeune,
  • le plus combatif,…

 

LES CONTRE LA MONTRE

 

Appelé aussi l’épreuve de vérité car le coureur est seul face au chronomètre.

Contrairement à la course en ligne où les coureurs partent tous ensemble, les coureurs prennent le départ l’un après l’autre, à intervalle de temps régulier.

Le classement s’effectue en fonction du temps réalisé. Le contre la montre peut aussi se disputer par équipes. Le nombre de coureurs retenus dans chaque équipe varie selon le caractère de l’épreuve (2, 3 ou 4 coureurs lors d’une épreuve d’une journée ; et une équipe au complet dans le cadre d’une course par étapes).

LES COURSES EN CIRCUIT

 

Les plus connues sont les Championnats de France et les Championnats du Monde. Courses d’un jour sur des circuits à parcourir un certain nombre de fois. Ces épreuves désignent ceux qui porteront le maillot tricolore ou le maillot arc-en-ciel pendant une année.

Parmi les épreuves en circuit, il faut signaler les courses de côtes : très en vogue il y a quelques années, elles sont moins nombreuses aujourd’hui. Il reste néanmoins le « Trophée des Grimpeurs » qui a remplacé la « Polymultipliée de Chanteloup ». En Espagne, nation qui a toujours révélé de célèbres grimpeurs, cette spécialité connaît toujours un grand succès.

LES CRITÉRIUMS

 

Ces épreuves généralement organisées après le Tour de France, sont l’occasion d’approcher les vedettes. Courues sur des distances totales relativement courtes (moins de 100 km), souvent en « nocturne », les critériums se disputent sur des circuits d’une longueur de qui peut varier de 800 m à 4 km, « en ville » la plupart du temps.

Les différentes disciplines de la route justifient bien évidemment le choix d’un matériel spécifique, avec l’emploi de braquets appropriés en fonction des parcours. Les distances à parcourir ainsi que les développements utilisés varient en fonction des épreuves, mais également des catégories de coureurs.

cyclisme sur route
cyclisme sur route
cyclisme sur route
EnglishFrenchGermanItalianSpanish