Pentathlon moderne

Découvrir

Le pentathlon moderne est une discipline olympique !

 

Le pentathlon moderne est une épreuve sportive constituée de cinq disciplines d’où le nom de pentathlon. Ces épreuves sont l’escrime, la natation, l’équitation, le tir au pistolet, et la course à pied.

Le pentathlon a toujours fait partie du programme olympique depuis 1912. Une épreuve par équipe a été ajoutée aux Jeux olympiques en 1952 et interrompue en 1992. Une épreuve féminine a été ajoutée en 2000. À l’origine la compétition durait quatre ou cinq jours ; mais en 1996 l’épreuve a été raccourcie à une journée pour améliorer son image commerciale. Ce sport est régi par l’Union Internationale de Pentathlon Moderne(UIPM).

De 1912, sa première apparition aux Jeux Olympiques, aux futurs Jeux de Paris en 2024, le Pentathlon Moderne n’a de cesse d’évoluer pour rester le sport Olympique de référence tel que l’avait voulu le Baron Pierre de Coubertin dès le XIXe siècle.
Un sport complet alliant l’explosivité de l’escrimeur, la concentration du cavalier, l’adresse du tireur, l’endurance du nageur, pour consacrer le plus complet des athlètes.

Les Règles

Escrime :

La discipline d’escrime utilise l’épée, les joueurs ne peuvent pas posséder une épée ayant une courbe de plus de 1 cm. La compétition est une poule où tous les participants se rencontrent. Chaque assaut dure une minute, en une seule touche gagnante. Si au bout de la minute il n’y a pas de touche, il y a double défaite mais en cas de touche double, c’est-à-dire si les deux concurrents touchent en même temps, l’assaut reprend jusqu’à ce qu’il n’y ait qu’un seul vainqueur. Les points attribués au cours de cette épreuve sont calculés sur la base d’un pourcentage de victoires : quel que soit le nombre de concurrents, un total de 70 % de victoires vaut 250 points. Dans le cas des compétitions internationales, disputées entre 36 pentathloniens, il faut 25 victoires pour obtenir ce score. Chaque assaut vaut six points. Dans le cas des compétitions internationales, il est impossible de descendre en dessous de 100 points, chaque victoire s’ajoute donc à ce minimum.

En plus de ce tour de poule, un tournoi bonus peut être organisé. Basé sur le système ladder, il voit s’affronter les deux moins bien classés du tour de poule entre eux. Le vainqueur affronte ensuite le suivant dans la hiérarchie du premier tour, et ainsi de suite jusqu’au vainqueur du premier tour. Chaque victoire dans ce tournoi apporte un point supplémentaire.

Natation :

L’épreuve de natation est un 200 mètres nage libre. Les concurrents sont classés selon leur meilleur temps sur la distance. La grille de points est la même pour les hommes et pour les femmes. Un temps hypothétique de 2min et 30s rapporte 250 points. Il faut déduire ou ajouter un point de ce total pour chaque demi-seconde de plus ou de moins. Un temps de 2min vaut donc 310 points. Le temps est arrondi à la tranche supérieure. La natation est l’épreuve la moins aléatoire du pentathlon moderne : les conditions de course sont toujours les mêmes et les candidats sont confrontés à un contre-la-montre plutôt qu’une épreuve d’affrontement.

En natation, les murs d’extrémité des deux côtés de la piscine doivent être touchés pour effectuer un virage valide. Certaines parties du nageur doivent être au-dessus de l’eau à tout moment pendant la course sauf les 15 premiers mètres. Les joueurs n’entrent ni ne sortent de la piscine sans l’autorisation préalable de l’arbitre. Il est interdit à un joueur de gêner ou de pousser un autre joueur.

Equitation :

La discipline d’équitation consiste en un saut d’obstacles sur une course de 400 à 450 mètres avec 12 obstacles dont au minimum une combinaison d’un double et d’un triple et 5 obstacles minimum doivent être placés à la hauteur maximale précisée par le règlement selon la catégorie de compétition. Un temps limite est établi en fonction de la longueur de la course et de la taille de la piste, qu’elle soit supérieure ou inférieure à 2 500 m². Les concurrents sont associés par tirage au sort à un cheval 20 minutes avant le début de l’épreuve. Un parcours dans le temps et sans fautes donne 300 points maximum. Chaque obstacle tombé occasionne une déduction de sept points, chaque seconde de dépassement de temps provoque une déduction d’un point. De plus, une série de fautes peut provoquer l’élimination, qui se traduit par un zéro en termes de points marqués dans l’épreuve. Il est donc possible de perdre toutes ses chances durant l’épreuve d’équitation.

Cette épreuve peut être la plus difficile à appréhender pour un pentathlonien, même spécialiste de l’équitation, qui doit savoir appréhender le caractère d’un cheval qui lui est attribué par tirage au sort et qu’il ne connaît donc pas et mettre sa monture en confiance. En cas de blessure ou de parcours catastrophique, un cheval peut être remplacé par un cheval de réserve. Le cavalier sera éliminé si le cheval se déplace dans la mauvaise direction ou hors du terrain de compétition. En cas de mauvais traitements envers le cheval, le cavalier est disqualifié.

Combiné Tir-Course à pied :

Il s’agit de la modification la plus récente du règlement du pentathlon moderne, destinée à le rendre plus spectaculaire : le tir et la course à pied, auparavant disputés en deux épreuves distinctes, fusionnent en une épreuve combinée. L’épreuve de combiné consiste en un cross-country de 3 200 mètres sur un parcours de 800 mètres ponctué de quatre arrêts à un stand de tir où les concurrents utilisent un pistolet à tir laser et visent une cible située à 10 mètres. Le 1er tir a lieu 100 m après le départ, le second après une première boucle de 800 mètres de course, le troisième à 1 600 mètres et le dernier à 2 400 mètres. À chaque fois, le pentathlonien doit toucher 5 cibles en un temps maximum de 50 s, avant de repartir sur la course. L’écart de points entre les concurrents établi lors des trois premières épreuves détermine l’ordre de départ et l’intervalle entre chaque départ. Le leader du classement s’élance en premier, son avantage de points étant traduit en secondes sur ses poursuivants : si le second est à dix points du premier, il s’élance dix secondes après, s’il est à 22 points, il part avec 22 secondes de retard, etc. Cette épreuve attribue également des points qui servent essentiellement à évaluer la performance, mais comme pour la poursuite de biathlon, c’est le premier à franchir la ligne d’arrivée qui remporte le pentathlon.

Pentathlon
Pentathlon
Pentathlon

A propos de Globbz

L'équipe

Devenir ambassadeur

Devenir partenaire

Mentions Légales

Nous contacter

EnglishFrenchGermanItalianSpanish