Saut à l’élastique

Découvrir

Le saut à l’élastique doit son origine à un rituel ancestral appelé ” le saut du Gol” pratiqué par une tribu de l‘archipel des Vanuatu situé dans l’Océan Pacifique. Ce rite consiste à prouver le courage des jeunes hommes pour passer à l’âge adulte en sautant depuis une tour de bambou d’une hauteur de 25 mètres, avec les pieds accrochés avec des lianes. Il est à noter que les femmes ne peuvent pas participer à ce saut et les hommes peuvent sélectionner la liane afin qu’elle soit assez longue. 

Le véritable inventeur du saut à l’élastique du moins celui qui l’a popularisé est Alan John Hackett, un Néo-zélandais. Dans les années 1980, il s’est inspiré de ce rite initiatique pour créer le saut à l’élastique notamment le cordon élastique constitué de 1000fils de latex étirable. 

Le saut à l’élastique est aussi connu sous différentes appellations : bungee, jumping, Bungie, bungy, Benji et puenting. Mais c’est une activité à la fois ludique et sportive qui se pratique en plein air ! Pour des personnes qui recherchent des sensations fortes c’est la satisfaction garantie. 

Il consiste donc à s’attacher à une code élastique que ce soit au torse, aux chevilles et de sauter dans le vide ! C’est le sport par excellence pour les personnes en recherchent de sensation fortes !

 

Les Règles

Qui peut sauter à l’élastique ?

Le saut à l’élastique est accessible pour tout le monde que ce soit les plus jeunes dès 5 ans ( avec une autorisation parentale pour les mineurs) comme les personnes âgées. Cependant pour les personnes ayant plus de 50 ans qui souhaitent effecter un saut à l’élastique de plus de 100 mètres de hauteur, il est obligatoire d’avoir un certificat médical.

Attention, il n’existe pas de contre-indications spécifique pour la pratique du saut, mais des situations médicales peuvent intervenir. Il est interdit pour les femmes enceintes de pratiquer le saut à l’élastique, il est déconseillé aux personnes sujettes à des problèmes cardiaques. 

Il n’y a pas de taille minimum requise pour effectuer le saut, mais le poids minimum exigé est de 40 kilos. En dessous de ce poids  vous devrez être accompagné d’un proche ou d’un profeisionnel. Cependant le poids ne doit pas excéder les 200 kilos.

Le choix de l’élastique 

L’élastique est un équipement incontournable composé de fils de latex souples rassemblés dans une enveloppe en tissu.

Le personnel d’encradement choisira l’élastique en fonction du poids de la personne :

  • Un poids inférieur à 80 kilogrammes : un élastique mince
  • Un poids compris entre 80 et 120 kilogrammes : un élastique plus gros
  • Un poids compris entre 120 et 200 kilogrammes : deux élastiques ensemble 

Les types de sauts 

Il est possible de sauter de plusieurs manières, mais voici les plus classiques :

  • Sauter dans le vide avec les yeux bandés
  • Sauter avec la tête en avant 
  • Sauter avec le dos tourné par rapport au vide 

 

Les possibles accidents de saut à l’élastique 

Le risque zéro n’existe pas ! mais très peu d’accident survienne lors de la pratique du saut à l’élastique. Les risques encourus sont ” le coup du lapin” qui peut survenir lors d’un choc violent de la tête qui est mal maintenue, et une rupture de l’élastique. Pour éviter potentiellement une rupture de l’élastique, le matériel est soumis à des normes et il est testé avant qu’une personne saute dans le vide.  Sachez qu’en théorie un élastique peut subir 1500 sauts, mais il est exigé de le changer au terme de 150 sauts.

 

saut globbz

A propos de Globbz

L'équipe

Devenir ambassadeur

Devenir partenaire

Mentions Légales

Nous contacter

EnglishFrenchGermanItalianSpanish