Saut en hauteur

Découvrir

Le saut en hauteur est une épreuve d’athlétisme qui consiste à franchir une barre posée entre deux supports verticaux en prenant appui sur une jambe. Le record du monde actuel de la discipline est détenu par le Cubain Javier Sotomayor avec un saut à 2,45m lors du meeting de Salamanque en 1993. Le record féminin est détenu par la Bulgare Kostadinova avec un saut à 2,09m en 1987 à Rome lors des championnats du monde.

Le Fosbury-flop est la technique la plus utilisée actuellement. Elle fut utilisée pour la première fois dans une compétition internationale aux jeux olympiques de 1968 par Dick Fosbury. Elle consiste à arriver dos à l’obstacle et à sauter de dos, en levant les deux jambes en dernier au-dessus de la barre. Le saut fut refusé dans un premier temps, puis accepté après vérification qu’aucun règlement n’était enfreint. Fosbury passait ce jour la une barre à 2,24m, nouveau record olympique. Dick Fosbury fut médaillé d’or.

Les Règles

Règlement

Le saut en hauteur est une épreuve athlétique consistant à franchir une barre horizontale en prenant une impulsion sur un pied. Un concurrent pourra commencer à sauter à une hauteur quelconque, et après, sauter à volonté à toute hauteur suivante. Après trois échecs successifs, un concurrent sera éliminé, quelque soit la hauteur à laquelle ces échecs se seront produits. En conséquence, un concurrent pourra renoncer à son deuxième ou troisième essai, à une hauteur donnée, après un ou deux échecs et avoir encore le droit de sauter à une hauteur supérieure.

Marques

Un sauteur peut utiliser un ou deux repères afin de l’aider dans sa course d’élan et son appel. Si de telles marques ne sont pas fournies, un athlète peut utiliser des morceaux de ruban adhésif, mais ni chaux, ni substance similaire, ni rien qui puisse laisser des
marques indélébiles. 

La barre transversale

La barre transversale est en fibre de verre, en métal ou toute autre matière appropriée, avec une section circulaire sauf pour les extrémités. La barre mesure 4 mètres (+/- 2 cm) de longueur. Le poids maximum de la
barre est de 2 kg. Le diamètre de la partie circulaire est compris entre 29 mm minimum et 31 mm maximum. Les extrémités doivent être plates, dures et lisses. Elles ne peuvent pas être recouvertes de caoutchouc ni de toute autre substance qui pourrait avoir
pour effet d’augmenter l’adhérence entre elles et les supports.
L’essai est considéré comme nul si la barre ne reste pas sur les supports, du fait de l’action, pendant le saut. Il arrive fréquemment que la barre, ayant été touchée par un concurrent, tremble plus ou moins longtemps sur les supports.
Le juge arbitre, en fonction de la position de la barre transversale, doit décider le moment où les vibrations doivent être arrêtées.

EnglishFrenchGermanItalianSpanish