Saut en longueur

Découvrir

Le saut en longueur est une épreuve d’athlétismeconsistant à couvrir la plus longue distance possible en sautant, avec de l’élan, à partir d’une marque fixe. Il était l’une des épreuves des jeux olympiques antiques et est présent aux jeux olympiques actuels. Le record du monde masculin est détenu depuis 1991 par l’Américain Mike Powell avec un saut à 8,95 mètres, le record du monde féminin est depuis 1988 la propriété de la Soviétique Chistyakova avec 7,52 mètres.

Le grand exploit de Mike Powell est d’avoir battu Carl Lewis en finale des championnats du monde à Tokyo en 1991 en même temps qu’il battait le mythique record de Bob Beamon vieux de 23 ans, avec 8,95 m au 5è essai (et un vent favorable de 0,3 m/s). L’exploit est d’autant plus extraordinaire que Carl Lewis, invaincu depuis 1981, réalisa ce jour-là le meilleur concours de sa carrière. La moyenne de ses 5 sauts étant de 8,83 m : le meilleur à 8,91 au 3è essai mais le vent étant supérieur à 2 m/s, il ne pouvait être homologué comme nouveau record. Le nouveau record personnel de Lewis sera 8,87 m aussi au 5è essai. Probablement le plus extraordinaire concours de saut en longueur de l’histoire.

Vainqueur des jeux olympiques de Paris en 1924, et titré six fois consécutivement lors des championnats des Etats-Unis dans les années 1920, DeHart Hubbard est considéré par les spécialistes comme le premier grand sauteur en longueur de l’ère moderne. Il établit le 13 juin 1925 à Chicago, un nouveau record du monde de la discipline avec 7,89 m.

Les Règles

Déroulement

Les athlètes se lancent dans une course d’élan sur une piste rectiligne de 40 mètres, prennent une impulsion sur leur meilleur pied (ou pied d’appel) juste avant une surface en plasticine, et sautent pour atterrir le plus loin possible dans un bac à sable. L’athlète qui touchera la plasticine positionnée juste après la planche d’appel et qui aura donc dépassé la ligne d’appel ne verra pas son saut mesuré. On dit qu’il a mordu. Plusieurs sauts mordus et donc non mesurés ont atteint les 9 m, mais sachant qu’un pied de taille 45 fait environ 30 cm, ces sauts ne mesurent pas plus de 8,80 m-8,90 m. Les concurrents ont généralement trois essais auxquels viennent s’ajouter trois essais supplémentaires pour les finalistes (en principe les huit premiers). Le gagnant est celui qui a réalisé le plus long saut mesuré. En cas d’égalité, on départage les sauteurs en prenant en considération le second meilleur saut effectué.

La vitesse de course au moment de l’impulsion est déterminante, c’est pourquoi de nombreux sprinteurs réalisent de bons résultats en saut en longueur. Le sprinteur Carl Lewis s’est ainsi également brillamment distingué au saut en longueur (4 médailles d’or aux Jeux olympiques : 1984, 1988, 1992 et 1996).

Aspects techniques

La longueur minimale de la piste d’élan est de 40 mètres, la longueur maximale étant illimitée. Un concurrent peut placer ses propres marques sur la piste d’élan. La planche d’appel doit obligatoirement mesurer de 1,21 m à 1,22 m de long, 198 à 202 mm de large et 100 mm d’épaisseur. La largeur de la zone de chute doit mesurer au moins 2,75 m de large.

EnglishFrenchGermanItalianSpanish