Recruter des joueurs grâce à la Data

La data au service des clubs

L’avènement des statistiques donne aux équipes une gigantesque base de données. Les équipes sont aidées par les chiffres pour repérer et recruter les talents de demain. Aujourd’hui, les recruteurs de grands clubs de sports, comme le club de football de Leicester par exemple, choisissent de multiples critères pour évaluer les joueurs qu’il faut recruter. Ces critères sont notamment le nombre de courses à haute intensité, le nombre d’occasions créées ou encore l’expérience internationale du joueur. Grâce à de nombreux logiciels de traitement de cette data, ils se voient alors proposer une liste de footballeurs à partir de leurs statistiques associées. Ancien directeur sportif et responsable du recrutement du mythique club de Liverpool FC, Damien Comolli assure que « l’approche scientifique du recrutement par la data aide à réduire le pourcentage d’échec ».

Grâce à la collecte des données lors des compétitions ou des entrainements, les clubs peuvent désormais mettre en lumière les points forts ou faiblesses (physiques, mentales, fatigue) de chaque joueur, et ainsi adapter leurs stratégies individuelles d’abord, puis d’équipe. Tout passe par une personnalisation maximale afin d’optimiser la performance collective. L’apparition de l’analyse des données dans le sport n’a pu se faire sans experts renommés. Ce sont donc des centaines de nouveaux postes qui ont été créés pour observer, analyser, et utiliser à bon escient les millions de données collectées quotidiennement par les clubs. Data analyst, data scientist, chief data officer, mais aussi au niveau de la cybersécurité. Ce sont ces personnes de l’ombre qui permettent aux clubs d’optimiser leur recrutement.

 

Un pionnier nommé Billy Beane

En 2002, la franchise américaine de Baseball des Oakland Athletics doit faire face au départ de ses meilleurs joueurs. Avec un budget très limité, Billy Beane alors en charge du recrutement, doit remettre sur pied une équipe capable d’avoir des résultats. Il va alors utiliser une formule révolutionnaire basée sur les statistiques. Cette dernière consiste à se concentrer sur la data et à se détacher des outils traditionnels d’évaluation du talent des joueurs. L’objectif est de dénicher à moindre coût des joueurs aux données intéressantes mais sous-estimés, mal considérés ou ignorés par les autres organisation car trop vieux ou trop fragile physiquement. Parfois, les athlètes sont même changés de poste si les données récoltées laissent présager une plus grande efficacité dans une autre position.

Après un début de saison difficile, les succès tombent et s’enchaînent pour les Oakland. Le 13 août, la franchise californienne commence même une série qui restera à jamais gravée dans les mémoires. Ainsi, le 4 septembre, les Oakland Athletics batte un record datant de 1906, ils réussissent une incroyable série de 20 victoires consécutives ! Les A’s termineront la saison avec 103 victoires et 59 défaites. Cette saison eut un impact considérable sur le monde du baseball. En effet, à partir de 2002, les autres franchises décideront également d’adopter cette approche statistique.

Cette incroyable histoire de l’épopée de la  franchise américaine de Oakland en 2002 grâce aux innovations de Billy Beane en matière de recrutement fût relatée dans le film Le Stratège, sorti au cinéma en 2011.

sport data
sport data
sport data
EnglishFrenchGermanItalianSpanish