Course d’obstacles

Découvrir

La catégorie des courses d’obstacles est un genre d’épreuve d’athlétisme représenté par le steeple et la course de haies.

Le steeple est une course de demi-fond avec obstacles. Longue de 3 000m, c’est une discipline technique, avec de nombreux changements de rythmes imposés par le franchissement de cinq barrières tous les 400 m dont une barrière avec une “rivière”. La course de haies est une course à pied comportant le franchissement d’obstacles semblables, appelées haies, réparties sur le parcours, telle le 100m haies, le 110m haies, le 200 mètres haies ou le 400m haies Le terme sauteur ou coureur de haies et au féminin sauteuse ou coureuse de haies désigne l’athlète pratiquant l’une de ces disciplines.

Les Règles

Quelques spécificités

Steeple

La distance parcourue est de 3 000m, soit sept tours et demi de stade. Les 228 premiers mètres jusqu’à la ligne d’arrivée s’effectuent sans barrière. La première barrière se situe 25 mètres après la ligne d’arrivée. Lors de chacun des sept tours suivants, les coureurs franchissent cinq barrières, dont celle de la rivière, réparties sur le tour de piste avec un espacement de 80m. La hauteur des barrières est de 914mm pour les hommes et de 762mm pour les femmes. Contrairement aux épreuves de haies, les barrières sont fixes.

La rivière, que les coureurs doivent franchir, est associée à la quatrième barrière du tour de piste. Sa largeur est de 3,66m. Le fossé, profond de 70cm au niveau de la haie s’élève progressivement jusqu’au niveau de la piste à son autre extrémité. Les coureurs doivent allonger leur saut pour ne pas être ralentis par une réception dans une trop grande profondeur d’eau.

Selon les normes internationales, la rivière doit être à l’intérieur du virage, ce qui réduit le tour de piste à 396 mètres. Sur certains stades cet obstacle est situé à l’extérieur du virage ; les tours de piste font dans ce cas plus de 400 m et le début de course sans obstacle est réduit. Les meilleurs spécialistes franchissent les barrières, sauf celle de la rivière, sans y poser le pied.

Course de haies

Sur le 100m, il faut franchir 10 haies séparées de 8,50m, la première étant située 13m après le départ et la dernière à 10,5m de l’arrivée. Les emplacements des haies sont marqués sur la piste par des tirets jaunes.

Pour le 400m masculin, les haies mesurent 91cm de hauteur (et 84cm  jusqu’à 17-18 ans). La première haie se trouve à 45m de la ligne de départ et les suivantes à 35m les unes des autres. La dernière se trouve à 40m de la ligne d’arrivée. L’emplacement des haies est matérialisé par des tirets verts. Pour les femmes, la hauteur des haies est de 76cm. Le marquage permet également la tenue de courses de 320m haies comportant huit obstacles, la ligne de départ se trouvant alors à l’emplacement de la deuxième haie du 400. Un élément technique important est le nombre de foulées entre les obstacles. Le premier à réaliser 14 foulées fut le Sud-Africain Gert Potgieter en 1956. La difficulté du passage en 13 appuis réside dans l’amplitude de la foulée ce qui fait changer de jambe dans l’intervalle suivant (pour les bons techniciens), beaucoup d’athlètes l’utilisent aujourd’hui mais pas forcément à bon escient. Les autres passent en 14 appuis, ou 15 appuis, voire plus à chaque intervalle ou en fin de course.

EnglishFrenchGermanItalianSpanish