Lacrosse

Découvrir

Le Lacrosse est un sport collectif d’origine amérindienne où les joueurs se servent d’une crosse pour mettre une balle dans le but adverse. Codifié en 1867 par le Canadien William George Beers, le sport original est appelé aujourd’hui la crosse au champ. De celui-ci sont nées deux autres variantes de la crosse : la crosse féminine dans les années 1890 en Écosse, puis la crosse en enclos dans les années 1930. L’une des particularités de ce sport collectif est l’unique existence sur le plan international d’une équipe des Cinq-Nations. Les trois variantes de lacrosse sont régies depuis 2008 par la Federation of International Lacrosse (FIL) qui organise des compétitions telles que les Championnats du monde de crosse au champ ou les Championnats du monde de lacrosse en enclos. Il existe également deux ligues professionnelles sur le continent nord-américain : la Major League Lacrosse pour le lacrosse au champ et la National Lacrosse League pour le lacrosse en enclos. Le lacrosse est le sport national officiel du Canada, lieu de la création de ce sport.

Le lacrosse est un sport ancien, il prend ses racines dans les traditions des Indiens Iroquois, qui habitaient ce qui est aujourd’hui la ville de New York, en Pennsylvanie, et d’autres régions du Nord des Etats-Unis, du Sud de l’Ontario et du Québec. Le lacrosse semble être apparu dès 1100 avant JC au sein des tribus Amérindiennes du continent Nord-Américain. Au début du 17e siècle il était déjà bien implanté, en témoignent des écrits de missionnaires Jésuites alors présents dans l’actuel Canada. Bien que le jeu ait beaucoup évolué, dans la version originale canadienne, chaque équipe était constituée de 100 à 1000 hommes évoluant sur un terrain qui pouvait s’étendre jusqu’à 500m de large et 3km de long. Les affrontements pouvait durer de l’aube au coucher du soleil pendant deux ou trois jours d’affilée ! Ils faisaient partie d’un rite, une sorte de combat symbolique, pour remercier le Créateur.

Aujourd’hui, le jeu a évolué pour voir plus de 50 pays jouer sous la houlette de la Fédération Internationale de Lacrosse (FIL).En Europe, la fédération européenne organise son championnat sur le même cycle, le plus récent ayant eu lieu en Hongrie en Juillet 2016.

Les Règles

Quelques spécificités du Lacrosse

    La crosse au champ

    La version originelle codifiée en 1867 est la crosse au champ. C’est une rencontre de deux équipes de dix joueurs (trois attaquants, trois milieux, trois défenseurs et un gardien) sur un terrain engazonné. Les joueurs utilisent une longue crosse pour attraper, porter et se passer une balle en caoutchouc dans l’objectif de la mettre dans le but adverse. La tête triangulaire de la crosse possède un filet qui permet au joueur de tenir la balle. En plus de cette crosse, les joueurs doivent être revêtus de diverses protections. Défensivement, l’objectif est d’empêcher l’équipe adverse de marquer mais aussi de la déposséder de la balle à l’aide de leurs crosses, les contacts physiques étant autorisés. Les règles mises en place limitent le nombre de joueurs par zone et exigent que la balle se déplace sans interruption en direction du but opposé.

    La crosse au champ a été au programme des Jeux olympiques d’été de 1904 à Saint-Louis et 1908 à Londres.

    La crosse en enclos

    La crosse organisée par la National Lacrosse League en Amérique du Nord reprend les spécificités de la crosse en salle, mais également de nombreuses règles issues du jeu traditionnel. Les rencontres ont lieu principalement en hiver. Cette « sous-version » de crosse se dispute en quatre périodes de 15 minutes.

    La crosse féminine

    La crosse féminine est un sport collectif féminin qui oppose deux équipes de douze joueuses (une gardienne, trois défenseuses, cinq milieux de terrain et trois attaquantes) sur un terrain en herbe. Il s’agit de l’une des trois versions majeures de la crosse. La crosse au champ est la première version, codifiée en 1867, la crosse féminine trouve son origine en Écosse dans les années 1890 et la crosse en enclos apparaît dans les années 1930.

    Les joueuses utilisent une longue crosse pour attraper, porter et se passer une balle en caoutchouc dans l’objectif de la mettre dans le but adverse. Il s’agit d’un sport sans contact et sans mise en échec hormis de gêner ou de taper la crosse de son adversaire avec la sienne pour récupérer la balle. La tête triangulaire de la crosse possède un filet qui permet aux joueuses de tenir la balle. En plus de cette crosse, les joueuses doivent être revêtues de divers équipements de protection. 

    La crosse féminine est régie tout comme les deux autres versions par la Fédération internationale de crosse qui organise tous les quatre ans la Coupe du monde. Le plus haut niveau se situe dans la National Collegiate Athletic Association (NCAA).

    A propos de Globbz

    L'équipe

    Devenir ambassadeur

    Devenir partenaire

    Mentions Légales

    Nous contacter

    EnglishFrenchGermanItalianSpanish