Cyclo-cross

Découvrir

Le cyclo-cross est une discipline cycliste se pratiquant à l’automne et durant l’hiver. Le circuit est composé de chemins, de prairies, voire de sable, et d’un peu de route ; des obstacles artificiels sont placés sur le circuit afin de contraindre les participants à poser pied à terre et à transporter le vélo. Pour sauter ces obstacles ponctuels certains pratiquent le saut du lapin. La longueur de l’épreuve est calculée en fonction du temps de la course, de 20 minutes pour les catégories de jeunes à une heure pour l’élite. Le nombre de tours est déterminé par les commissaires en fonction du temps nécessaire aux participants pour parcourir les deux premiers tours. Les vélos sont renforcés et équipés de pneus à crampons et de freins à tasseaux (pour laisser passer la boue).

Même si au début le cyclo-cross ne servait que de préparation hivernale au cycliste sur route, c’est aujourd’hui une discipline à part entière. Le matériel a bien évolué (pédales automatiques, matériaux très légers…), les coureurs peuvent changer de vélo plusieurs fois par tour, les passages de course à pied où les cyclo-crossmen doivent porter leur vélo sont plus rares et plus courts, certains acrobates arrivent même à franchir les planches en sautant avec leur vélo. Le premier championnat du monde masculin de cyclo-cross est organisé en France en 1950. Le Français Jean Robic en est le premier champion.

Les Règles

Quelques spécificités 

– Les tronçons de départ et d’arrivée doivent être libres d’obstacles.

– Le parcours peut comporter six obstacles artificiels au maximum. On entend par obstacle toute portion de parcours où les coureurs sont sensés (mais pas obligés) descendre de leur bicyclette.

– Les obstacles artificiels autorisés pour un parcours de cyclo-cross sont limités à :
–> planches.
–> marches.
–> bacs à sable artificiel.
Tout autre obstacle artificiel n’est pas autorisé.

– La longueur et la hauteur d’un obstacle ne peuvent respectivement dépasser 80 mètres et 40 centimètres. La longueur totale des obstacles ne peut dépasser 10% du parcours.

– La longueur des bacs de sable artificiels devra être comprise entre un minimum de 40 mètres et un maximum de 80 mètres. La largeur devra mesurer 6 mètres au minimum. Les bacs de sable devront être placés sur une section à ligne droite. L’entrée et la sortie des bacs de sable devront être au même niveau horizontal que le parcours.

– Le parcours peut comporter une seule section de planches. Cet obstacle doit être composé de deux planches disposées à une distance comprise entre 4 m minimum et 6 m au maximum l’une de l’autre, et placées en ligne droite. Les planches doivent être pleines sur toute la hauteur sans bords tranchants et non métalliques. Elles doivent avoir une hauteur maximale de 40 cm et leur largeur doit être égale à celle du parcours.

– Une ou les deux planches peuvent être remplacées par un ou deux troncs d’arbre selon le cas. Si un tronc d’arbre est utilisé, son épaisseur maximum devra être de 40cm. Par ailleurs, toutes les règles applicables aux spécifications des planches sâppliquent aux troncs d’arbre également.

– Le passage de ponts ou de passerelles est autorisé à condition que la largeur soit de 3 mètres au minimum et qu’il soit prévu une barrière de protection des deux côtés. Une matière antidérapante (tapis, grillage, ou peinture antiglisse) recouvrira les ponts ou passerelles.

A propos de Globbz

L'équipe

Devenir ambassadeur

Devenir partenaire

Mentions Légales

Nous contacter

EnglishFrenchGermanItalianSpanish