Polo

Découvrir

Le polo est un sport d’équipe équestre mettant aux prises deux équipes de quatre joueurs. Les joueurs attelés sur leurs montures marquent des points par la conduite d’une balle ou en plastique ou en bois blanc dans le but de l’équipe adverse à l’aide d’un maillet à long manche. Le sport traditionnel de polo se joue sur un large terrain à gazon mesurant jusqu’à 300 mètres de long.

Le polo serait né chez les peuples cavaliers des steppes d’Asie centrale il y a 2 500 ans au moins, et donc fort probablement chez les Scythes, puis rapidement adopté par les Perses qui comptaient de nombreux cavaliers scythes dans leurs armées. Une inscription persane, découverte sur une tablette en pierre près d’un ancien terrain de polo dans le Gilgit, sur la route de la soie, résume le sentiment des joueurs de polo : “Laissons les autres jouer à d’autres jeux ; le roi des jeux est toujours le jeu des rois”. Le polo, appelé chaugan (maillet) en persan, est d’abord un entraînement pour les unités de cavalerie, le plus souvent la garde du roi ou d’autres troupes d’élite. Pour les membres des tribus guerrières, qui jouent avec plusieurs dizaines de cavaliers dans chaque camp, le sport est une bataille miniature.

Bien qu’il y ait d’innombrables tournois de polo partout dans le monde, les 3 tournois les plus renommés ont lieu à Buenos Aires et aux alentours de la capitale argentine :

Les Règles

Quelques spécificités du polo

    Principe du jeu

    Le polo est un jeu dans lequel deux équipes de quatre cavaliers s’efforcent d’envoyer une balle en plastique de 8,5 cm de diamètre, dans le but adverse, à l’aide d’un maillet constitué d’une tête en bois dur placée au bout d’une canne en bambou ou en fibre de carbone d’une longueur de 130 cm environ.
    Le polo se pratique sur un terrain gazonné coupé très ras, de 275 m de long et 145 m de large, auxquels il faut rajouter des zones de décélération. A chaque extrémité du terrain, les buts sont matérialisés par deux poteaux en osier distants de 7,3 m.

    Déroulement des parties

    Un match est divisé en 4 à 8 périodes ou chukkas de 7 minutes 30, entrecoupées de pauses de 3 minutes pour changer de cheval. Si les arbitres disposent de sifflets pour intervenir sur des fautes commises au cours du jeu, le rythme des périodes est donné par une cloche ou une trompe.
    Après chaque but inscrit ou « goal » les équipes changent de camp sur le terrain et le jeu reprend par un lancer de balle au centre du terrain.

    Règles du jeu

    Les règles du jeu visent essentiellement à préserver la sécurité des joueurs et des chevaux.
    S’il est autorisé de gêner (marquer) un joueur en le poussant épaule contre épaule, de tenter d’accrocher son maillet pour l’empêcher de frapper la balle, il est interdit de couper la ligne matérialisée par la trajectoire d’une balle en mouvement en avant du dernier joueur qui vient de la frapper, de zigzaguer devant un adversaire ou de l’aborder pour un marquage sous un angle de trajectoire trop ouvert.

    Arbitres

    Deux arbitres de terrain officient à cheval, au plus près de l’action.

    En cas de désaccord, ils s’en remettent à la décision d’un troisième arbitre ou « referee » qui suit le jeu depuis le bord du terrain.

    Fautes

    Les fautes commises, ou « foul », sont sanctionnées par des coups francs sur place ou à des distances variant du milieu du terrain, 60 ou 30 yards des goals adverses suivant la gravité de la faute.

    Protections

    Les joueurs portent un casque souvent muni d’une grille de protection, et des genouillères en cuir épais.

    Les jambes des chevaux sont protégées par des bandes ou des protections plus rigides.
    La crinière des chevaux, dont la plupart sont d’origine Argentine, est rasée et la queue est tressée pour éviter que les mains du cavalier ou le maillet ne s’emmêlent dans les crins.

    Handicap

    Les joueurs sont classés et reçoivent un « handicap » qui matérialise leur niveau de jeu. Les débutants commencent au handicap – 4 et les meilleurs joueurs mondiaux culminent au handicap 10.

    Le handicap d’une équipe est la somme algébrique des handicaps de ses joueurs. Le niveau d’un tournoi est déterminé par la fourchette des handicaps des équipes admises à participer.

    Polo indoor et le polo poney

    Les règles du jeu de polo en manège, ou « Indoor », ou de polo-poney, conservent l’esprit des règles ci-dessus.

    Elles ne varient que sur le nombre des joueurs et des périodes de jeu, la durée de celles-ci, et la nature et la taille de la balle utilisée.

    A propos de Globbz

    L'équipe

    Devenir ambassadeur

    Devenir partenaire

    Mentions Légales

    Nous contacter

    EnglishFrenchGermanItalianSpanish